Tourisme à Istanbul -17 choses à voir et à faire à Gérone en tant que touriste (Activités et attractions)

Istanbul

Comme un pont entre l’Europe et l’Asie, Istanbul et autrefois Constantinople et Byzance a toujours été un centre économique majeur du monde occidental. Baptisée Istanbul en 1930, cette ville est actuellement la plus grande ville en superficie et en population de la Turquie. Cependant, elle n’est pas sa capitale. En effet, celle-ci est Ankara. Le patrimoine historique et culturel de cette ville est exceptionnellement riche. Ainsi, Istanbul a été la capitale de plusieurs Empire dont l’Empire romain d’Orient et l’Empire ottoman. En raison de sa situation, Istanbul profite d’une culture et d’une population très cosmopolite. Voici 17 lieux à visiter et à voir absolument si vous passer un jour ou plus à Istanbul.

Sainte-Sophie

Située sur la péninsule historique d’Istanbul, la cathédrale Sainte-Sophie est le monument emblématique de cette ville ancienne. Elle a été construite au 4ème siècle après Jésus-Christ puis reconstruite au 6ème siècle. Pendant cette période sous l’empire byzantin, l’empire romain d’Orient, Sainte-Sophie était une basilique chrétienne. Au 15ème siècles, avec l’arrivée des ottomans, elle est transformée en mosquée et quatre grandes tours sont rajoutées pour faire office de minaret. Aujourd’hui, cette cathédrale puis mosquée est devenue un musée racontant l’histoire d’Istanbul et des principales religions l’ayant marqué. Ce monument est aujourd’hui considéré comme le monument byzantin le plus important. En effet une immense coupole recouverte de mosaïques comme tous les autres murs surplombe la nef.

Mosquée bleue

Pour compléter l’ancienne mosquée Sainte-Sophie, une autre mosquée a été construite par l’empire ottoman au 17ème siècle. Cette mosquée a la particularité d’être composée de six minarets au lieu de quatre traditionnellement. L bâtiment s’inspire de l’architecture de la mosquée Sainte-Sophie. En effet, la mosquée bleue a été un défi pour les architectes musulmans afin de montrer leur propres talents architecturaux aux architectes chrétiens qui ont conçus la basilique Sainte-Sophie.Pouvant toujours accueillir des pèlerins, cette mosquée est donc une des plus grande mosquée existante au monde. C’est aussi un départ pour les pèlerins souhaitant marcher jusqu’à la Mecque.

Palais de Topkapi

Construit à partir de 1459, ce palais fut la résidence officielle de tous les sultans de l’empire ottoman de 1465 à 1853, soit pendant plus de quatre siècles. Ce palais très complexe a maintes fois été détruit puis reconstruit. Il s’est ainsi étendu pour atteindre une surface de 70 hectares aujourd’hui. C’est en 1853 que la résidence officielle des sultans a été déplacée pour se trouver au Palais de Dolmabahce, décrit au paragraphe suivant. ce palais est depuis la fin de l’empire ottoman en 1921 un musée. Il regroupe de nombreuses collections notamment ottomanes et byzantines. La qualité de son architecture en fait aujourd’hui une référence en terme d’architecture ottomane.

Palais de Dolmabahce

Construit lui à partir de 1842, ce palais ne fut mis en service qu’en 1853 avec l’aide de l’Architecte Garabet Amira Balyan. Situé au nord du Bosphore, de son côté européen, ce palais fut la résidence des sultans ottomans de 1853 à 1922 excepté pendant une vingtaine d’années de 1889 à 1909. Ce palais magnifique coûta très cher aux autorités locales existantes. En effet, plus de 35 tonnes d’or furent nécessaires pour payer la construction, dont quatorze tonnes exclusivement réservées à décorer le palais grâce à des feuilles d’or.

Mosquée Süleymaniye

Construite de 1550 à 1557 par l’architecte Sinan, cette mosquée a été construite pour le sultan Soliman le Magnifique. Cette mosquée est plutôt modeste par sa taille. Elle est beaucoup plus petite que la mosquée bleue ou Sainte-Sophie. Elle n’en reste pas moins intéressante car elle a été construite pendant certainement l’apogée de l’empire ottoman, sous le sultan Soliman le Magnifique. Celui-ci a en effet laissé sa marque sur les minarets de la mosquée. Il y a quatre minarets car il est le quatrième sultan d’Istanbul et il y a dix bulbes ou balcons car il est le dixième sultan de la dynastie ottomane.

Le grand bazar

Un grand bazar est un marché typique des régions arabes et maghrébines. Ce marché est couvert pour protéger les individus de la chaleur. L’espace est donc confiné, les gens se bousculent, vous sentez vraiment l’ambiance arabe, l’ambiance d’un bazar, ou d’un “souk”. Ce bazar est exceptionnel par sa taille. En effet, 4000 boutiques occupent plus de 200 000 m². Sa position est majeure dans la ville d'Istanbul car il se trouve en plein centre du quartier historique entre deux mosquées. Le bazar est divisé entre tous les corps de métiers de l’artisanat. Chacun a sa propre partie du bazar. Ce bazar a été rendu célèbre par le film Skyfall avec James Bond. Celui-ci a roulé sur les toits du bazar en moto.

Musée archéologique

Très grand musée, un des plus grand d’Istanbul, ce musée archéologique a l’avantage d’avoir été construit dès la fin du 19ème siècle sous l’ordre du sultan. Il a dès le départ la vocation de regrouper le plus d’éléments possibles pour représenter les différentes ères et les différentes civilisations du monde. Cette objectif est sans doute réalisé car il possède plus de un million d’objets répartis dans de nombreuses collections. En plus du musée, le bâtiment accueille une grande bibliothèque d’archives aujourd’hui  fermée au public malheureusement.

Tour de Galata

Située dans le quartier de Galata, au nord de la Corne d’Or, cette tour surplombe toute cette partie d’Istanbul et le Bosphore. Elle a été construite par les Génois comme tour d’observation puis rénovée par les ottomans. Elle s’élève aujourd’hui à 67 mètres de haut.

Mosquée Eyüp Sultan

Cette mosquée, faisant partie du patrimoine musulman d’Istanbul est l’une des plus importante symboliquement. En effet, elle a été construite en hommage à un des compagnons de Mahomet Abu Ayyub al-Ansari mort lors du premier siège de Constantinople. Elle accueille donc aujourd’hui son tombeau dans une nécropole dans la mosquée. La particularité est que cette mosquée est située en dehors des murailles de la ville. De plus, elle a été construite en 1458 puis reconstruite en 1800. Deux styles architecturaux se mélangent harmonieusement ici.

Avenue Istikal

Cette avenue est l’une des plus célèbre d’Istanbul et de Turquie sans aucun doute. Elle accueille en effet de nombreux magasins mais aussi des cafés, des bibliothèques, des cinémas ou encore des restaurants. Elle relier la place de Taksim à la tour de Galata. Elle est aussi l’avenue la plus fréquentée de Turquie avec 3 millions de piétons par jour le weekend.

Musée Pera

Construit à la place, ou plutôt dans l’hôtel Bristol d’Istanbul, le musée Pera a ouvert ses portes en 2005. Il a été entièrement financé par les enfants du magnat industriel Koç. Le musée est donc privé. Le musée expose de nombreuses collections temporaires en provenance du monde entier ainsi que trois collections permanentes. Celles-ci sont poids et mesure d’Anatolie, émaux et céramiques de Kütahya et art du Proche-Orient. Vous l’avez donc remarquer, ce musée traite presque exclusivement de l’histoire du Proche-Orient. En plus de ses expositions, ce musée s’est rendu attractif par les nombreuses conférences et interventions d’acteurs économiques ou politiques du monde turc.

Citerne Basilique

La citerne basilique a été construite après l’incendie d’un bâtiment en 532 à Istanbul. Cette citerne a été construite pour pallier au déficit d’eau potable pendant les périodes estivales très chaudes et parfois très sèches en Turquie. Ce bâtiment bien qu’il soit en sous-sol est sans doute l’un des plus exceptionnel. En effet, celui-ci mesure plus de 138 mètres de long sur 65 mètres de large. La capacité de stockage d’eau est de 78 000 mètres cubes. Le dispositif, le toit du bâtiment repose sur 336 colonnes de 8 mètres de haut, toutes identiques. Ce décor mystérieux a accueilli de nombreux tournages de films.

Saint-Sauveur-in-Chora

Saint-Sauveur-in-Chora est une église byzantine. Beaucoup plus simple que l’église Sainte-Sophie ou la mosquée bleue, cette église a elle aussi été transformée en mosquée au 16ème siècle puis est devenue un musée en 1948. L’édifice est de petite taille. Cependant la perfection et la majesté de son architecture notamment intérieur en a fait un modèle pendant des siècles pour la construction d’églises byzantines. En effet, elles sont toutes construites sur un plan de croix grecque.

Tour de Léandre

Aussi appelée Tour de la Fille, cette tour est située sur une île du détroit du Bosphore. Elle a été construite en 408 avant Jésus-Christ par un général athénien afin d’être averti de la présence de navires ennemis, en l'occurrence à cette époque de navires perses. Sous l’empire byzantin, cette tour est devenue une forteresse et un phare. Son nom tour de la fille vient d’une légende affirmant qu’un sultan avait construit cette tour pour y enfermer sa fille. En effet celle-ci devait mourir le jour de son 18ème anniversaire. Ce jour là, le sultan apporta un panier de fruits avec un serpent qui morda la fille et mourut.

Büyükada

Ce n’est ni un monument, ni un parc, c’est une île. En effet, de nombreuses îles habitées jalonnent la mer de Marmara entre les deux côtés d’Istanbul. Cette île est la plus grande avec une superficie de 5.4 kilomètres carrés. Cette minuscule ville aujourd’hui habitée par 7000 habitants a été appropriée par la nature. Il est donc très agréable de venir s’y promener à pieds ou en vélo. En effet, les véhicules à moteur y sont interdits.

Remparts de Théodose II

Aussi appelés murailles de Constantinople, ces remparts ont été construit au 4ème et au 5ème siècle par l’empire romain d’Orient. Il étaient à l’époque réputés comme infranchissables. En effet, ces murailles de parfois plus de 12 mètres de haut ont résistés à plus de 30 sièges avant de tomber aux mains des ottomans en 1453 à cause des canons notamment. Malgré le peu d’entretien effectué par la municipalité, ces murs tiennent toujours et sont très appréciés des touristes.

Avenue Bagdad

Située sur le côté asiatique de la ville d’Istanbul, cette avenue est elle aussi très célèbre. Elle est devenue très attractive dès les années 1910 lorsque la route fut pavée puis goudronnée. De nombreux commerces de luxe, de nombreuses banques décorent cette avenue fréquentée par des dizaines de milliers de touristes chaque jours.

Guides de voyage