Tourisme à Gérone -17 choses à voir et à faire à Gérone en tant que touriste (Activités et attractions)

Considérée comme la ville où il fait le plus bon vivre en Espagne, Gérone possède un patrimoine culturel extrêmement riche. Ainsi plus de 300.000 touristes visitent cette ville chaque année.

Si vous voulez visiter cette ville, voici les 17 attractions touristiques à absolument visiter à Gérone.

Le Vieux Quartier

Délimité par les murailles médiévales, le Vieux quartier aussi appelé Barri Vell ou Força Vella est devenu très rapidement après sa rénovation en 1982 la principale attraction de la ville de Gérone. Impressionnante par la diversité et la colorisation de tous les bâtiments de cette vieille ville de plusieurs siècles, même plusieurs millénaires, la Força représente l’image la plus pittoresque de cette ville historique de Gérone. Ce quartier a été construit par les Romains au premier siècle avant Jésus-Christ comme étant une forteresse, ce qui explique la présence d’imposantes murailles. Cette forteresse a la particularité de garder la forme triangulaire originale.

La cathédrale Ste marie

Située sur le point le plus haut de la ville de Gérone, cette cathédrale a été construite pendant 7 siècles, du XIème au XVIIIème siècle. Sa construction a débutée au style roman puis a été terminée en style gothique en gardant le cloitre et la tour en style roman. Ce mélange est assez unique dans le monde et mérite le coup d’œil. Cette cathédrale dispose d’un trésor assez exceptionnel d’objets du Moyen-Age, notamment des artefacts datant de la conquête islamique puis de Charlemagne. Ce Trésor est impressionnant par la diversité culturelle es objets s’y trouvant.

El Celler de can Roca

Fondé en 1986 par trois frères catalans, Joan, Joseph et Jordi, ce restaurant est l’un des plus prestigieux restaurant d’Espagne et du monde. Plusieurs fois titré par le Guide Michelin et le magazine Restaurant britannique. En 2013 et 2015, il a notamment reçu le prix de meilleur restaurant au monde par ce même magazine. Depuis 30 ans, apr tradition, les frères gardent leur même tâche : Joan est le chef du restaurant, Joseph le sommelier et Jordi s’occupe des desserts. Plus qu’un restaurant, Can Roca est aussi une histoire car cette virtuose de la cuisine viendrait de leur mère, Catalane elle aussi.

Le quartier juif

Se situant lui-même dans la Força Vella, le Vieux Quartier de Gérone, le quartier Juif est l’un des mieux conservé au monde et vous offre l’aperçu des ruelles existantes au Moyen-Age. Aussi appelé le Call, ce quartier Juif abrite en son centre la synagogue traditionnelle. Aujourd’hui, cette synagogue a été transformée en musée d’histoire des Juifs. Elle abrite aussi l’Institut d’Etudes Nahmanide. Tout le charme d’un quartier juif est intact. Vous vous perdrez rapidement dans ce labyrinthe de rues fermée et chaudes en croisant quelques magasins de souvenirs ou quelques librairies juives faisant battre le cœur de cet emblématique quartier de Gérone.

Les bains arabes

De style roman, ces bains « arabes » sont en réalité inspirés d l’architecture romaine et des thermes antiques. Pour décorer ce bâtiment, des décorations d’inspiration arabe ont été disposées par les constructeurs. D’où le nom de bains arabes. Construit en 1194 selon la mode de l’époque, il fut cdé par le Roi de Majorque Jacques 2 à Ramon de Tolra. Celui-ci entama de longues restaurations faisant revêtir le bâtiment d’un style plus gothique à l’intérieur tout en gardant la façade romane. Au XVIIème siècle, ce lieu fut offert aux Capucins. En 1929, il ré ouvrent au public.

Les remparts

Rénovés en même temps que le Vieux Quartier, ces remparts emblématiques de la ville de Gérone ont été construits par les Romains pour se défendre des invasions barbares. Ils subirent aussi de nombreux assauts arabes et fut reconstruit plusieurs fois par endroit. Cela explique la diversité architecturale offerte par ce monument très ancien. Dominant la ville ces remparts ont été ouverts au public il y a un peu plus de 30 ans. Vous pouvez maintenant vous y balader pour profiter de la magnifique vue sur Gérone, le Vieux Quartier, la cathédrale ainsi que toute la vallée catalane.

La Rambla

Au centre de la ville située entre la ville moderne et la vieille ville, la Rambla est un longue rue toute en longueur et exclusivement piétonne. Par sa liaison des grands pôles de Gérone, la Rambla est le centre névralgique de la ville et beaucoup de personnes parcourent cette rue. De nombreux cafés sont ouverts, de nombreux bars. Contrairement à la vieille, dans la Rambla, la nuit, l’expérience est superbe car la rue est complètement animée. Cette rue est caractérisée par les petits balcons très bas donnant sur la voie piétonne.

La minoterie Teixidor

Conçue en 1910, la minoterie est un des bâtiments représentatif du mouvement moderniste à Gérone. Elle a été conceptualisée par Rafael Maso et Valent. Le phénomène de cette œuvre vient du fait qu’en un seul bâtiment, toutes les fonctions exercées par le chef de la minoterie sont comprises. Il y a la maison du chef et de sa famille, les bureaux mais aussi les locaux industriels avec toutes les machines et les entrepôts. Tout cela en une résidence en plein centre de ville. Récemment rénoves, ces bâtiments accueillent aujourd’hui la Fondation Maso et son musée.

Place de l’indépendance

Aussi connue sous le nom de Place San Agusti du fait de la présence du monastère du même nom en ces lieux, la place de l’indépendance est sans doute la place la plus fréquentée de Gérone, ce qui en fait un centre essentiel à visiter pour découvrir la culture et les traditions de Gérone. Les bâtiments fermant cette place possèdent de larges galeries avec de nombreux magasins et restaurants plutôt typiques de la région servant beaucoup, de plats catalans et espagnols en général. Cette place tire son nom de l’indépendance de l’Espagne face à la conquête de Napoléon. Avec son style, cette place peut paraitre très ancienne, cependant le projet n’a été achevé qu’en 1980 seulement à cause de la mort prématurée de son architecte Marti Sureda.

Musée du cinéma – Collection Tomas Mallol

Situé dans l’ancienne Casa, ce musée est atypique car il rassemble notamment des objets qui ont marqué les premiers faits d’arme du cinéma. Ce sont souvent des archives d’il y a plus d’un siècle, rien à voir avec le cinéma hollywoodien. Il est ici question de redécouvrir les bases et les origines du précinéma. Une grandiose et précieuse collection est consacrée à Tomas Mallol, inventeur et introducteur du cinéma en Espagne. Vous redécouvrirez les premières caméras, mais aussi les premiers accessoires et les premiers films de cette époque qui marqua un tournant majeur dans l’histoire du divertissement.

La maison et les ponts de l’Onyar

L’Onyar est le fleuve qui serpente en ville. Parfois, une partie de la ville peut être confondue, à moindre échelle avec Venise. En effet de nombreux quartiers sont pratiquement confondus avec ce fleuve très large pour une petite cité comme celle-ci. Ces bâtiments plutôt modernes sont caractérisés par leurs couleurs très chaudes rappelant bien l’Espagne catalane. Certaines de ces maisons comme la Casa Maso peuvent être visitées. Ces maisons sur l’Onyar sont sans doute le plus évocateur de tous les symboles de la ville de Gérone. Il est intéressant de visiter ces maisons car certaines ont été conçues par Gustave Eiffel.

Casa Mayo

La Casa Mayo est une de ces maisons construite par Gustave Eiffel. Impressionnante par son état, cette maison, cet immeuble plutôt peut toujours être visité. Vous découvrirez à l’intérieur de ce petit musée un symbole de l’architecture Eifelienne. En effet, vous pourrez voir de nombreuses formes d’acier, de nombreux artefacts métalliques. La structure est entièrement métallique. De plus cet immeuble donne directement sur l’Onyar d’un côté et la vue sur tous les bâtiments et sur la rue de l’orfèvre à l’opposé.

Pont de les Peixateries Velles

Lui aussi conçu par Gustave Eiffel, ce pont traverse l’Onyar pour relier de part et d’autre les rues adjacentes à l’Onyar. Ce peut pourrait être reconnu comme les ponts de la Résistance en France conçus après les Américains après le débarquement pour faciliter les déplacements. Cependant, ce pont a été construit plus de 50 nas avant le débarquement. Aussi appelé pont des vieux poissonniers, ce pont est entièrement métallique. Coloré à la manière des maisons, ce pont vous permettra d’admirer une vue magnifique sur les maisons de l’Onyar et sur la cathédrale au fond.

Parc de la Devesa

Ce parc est un parc emblématique de la région car c’était le lieu de chasse favori des rois de Majorque, notamment du roi Jacques 2 de Majorque. Il est donc très vieux. Cependant, il reste très accessible car très proche du centre-ville. Ainsi, un marché a lieu toutes les semaines dans cet environnement saint. Vous pourrez vous y promener, faire une pause dans votre visite de Gérone. En effet Gérone est une ville très dynamique et vous serez rapidement fatigués. Ce parc saura vous apaiser comme il se doit.

Parc del Meliodia

Lui aussi très proche du centre-ville, ce parc est nettement plus grand que les autres parcs. Cependant, sa taille est un inconvénient car il est beaucoup moins entretenu que les autres parcs. Vous y retrouverez donc une nature plus vierge, une nature plus intacte. Vous y croiserez sans doute quelques animaux sauvages comme des cerfs ou des sangliers. Cette forêt est très appréciée par les photographes pour admirer la nature la plus belle possible.

Musée Art de Gérone

Le musée d’art se trouve dans un cadre unique car il se trouve dans le palais épiscopal de Gérone. Du moins, l’ancien palais épiscopal de Gérone. Ce palais héberge une des plus grandes collections d’art épiscopale du monde. De nombreux pièces religieuses très rares sont gardées ici. Mais ce musée est avant tout un musée d’art, il héberge donc aussi tout autre sorte d’œuvre modernes comme antiques.

Le Monastère de Sant Pere de Rodes

Ce monastère est un monastère bénédictin au nord de la Catalogne, à Gérone. Ce fut avec la muraille et la forteresse romaine un des plus vieux bâtiments ayant servi à la fondation de la ville de Gérone selon les historiens. Plusieurs fois pillé, ce bâtiment est aujourd’hui classé monument national et est donc restauré par la province de Catalogne. L’architecture romane domine cet édifice.